Portrait de Roseline PONCEAU, bénévole au CCFD Terre Solidaire

8 janvier 2018 Non Par Jean-Claude

Pourquoi votre engagement pour le CCDF TS ?

Jeune maman, je faisais le catéchisme pour les plus jeunes. Je connaissais sans plus. Lorsque je suis arrivée en Avignon et au Mas de Carles, dont j’ai pris la direction pendant 9 ans, j’ai rencontré le National. On a financé grâce à eux un véhicule pour aller au marché. J’ai été étonnée, pensant que le CCFD accompagnait des actions « là-bas ». C’était en 2003…

Accueil à Magnanen de notre partenaire malgache, NISA, pour lui faire rencontrer des associations qui s’occupent de jeunes et dont les membres sont jeunes. Il y avait Latitudes, AFEV, Logitude et une grande partie de l’équipe d’animation.

Nous avons reçu, mon mari et moi même, une première invitation à une assemblée diocésaine, avons accueilli chez nous un partenaire, et on a été invités pour un bilan de cet accueil. C’est là que tout a commencé…

Tout le monde connait le CCFD, mais encore ?

Créé en 1963 à l’appel de Jean XXIII, le Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement (Terre Solidaire un peu plus tard), est la première ONG de développement en France.

Reconnue d’utilité publique en 1984, l’association a reçu en 1993 le label Grande Cause Nationale et a le statut de consultant auprès du Conseil économique et social des Nations unies. Le CCFD-TS est mobilisé contre la faim dans le monde

Et ses engagements ?

Ils sont multiples.

Le saviez-vous ? Cette année de scrutins importants, le CCFD TS s’est engagé, tant au niveau national que local, pour  les élections présidentielles et législatives, il a pris position dans l’affaire des « Paradise Papers »…

Dans les nouvelles actions, une Fondation Terre Solidaire a été créée il y a à peine un an avec pour vocation de promouvoir une alternative au modèle économique, social et environnemental actuel

Cette année, donc, en partenariat avec Action Aid France-Peuples Solidaires, Oxfam France et le Secours Catholique Caritas France, le CCFD-TS a proposé le thème : « Faisons le pari de la solidarité » et a produit une brochure dans laquelle sont développées 15 propositions pour un monde plus solidaire.

Il y a 6 mois, excellente nouvelle pour l’Eglise, le Père Bruno-Marie Duffé, notre aumônier national, est nommé au poste de secrétaire du dicastère pour le service du développement humain intégral.

Comment est organisé le Mouvement localement :

Localement il existe une présidence collégiale. Tous les membres sont bénévoles et (malheureusement) retraités ! Je peux nommer : Noëlle Bourgerie, Andrée Chabaud, Marie Christine Lis, Michel Mouly, Marie Christine Granier, Jean-Claude Bizet et notre Aumônier Hubert AUDIBERT, curé à Bonnieux.

Accueil de notre partenaire, Jacques Doubla Bitang Bitang, du nord Cameroun, confronté à Boko Haram avec la nécessité de devoir agir en urgence. Nous l’avons accueilli à Magnanen, pour un repas partagé, avant de se rendre au collège Vincent de Paul où il a témoigné des conditions de vie chez lui

Dans nos multiples activités, notre moment fort depuis toujours est la période du carême (le fameux bol de riz réalisé cette année à Pujaut). Une assemblée interdiocésaine (Vaucluse-Gard) a été consacrée à l’appropriation de la  brochure de Carême qui contient des témoignages, des idées d’animation à l’attention de catéchistes par exemple. Cette année, un groupe interdiocésain va se réunir, avec des catéchistes. Nous aurons certainement l’occasion d’en parler plus longuement le moment venu.

Nous sommes aussi partenaires de l’événement : le Festival des solidarités qui a eu lieu jusqu’au 3 décembre. Nous invitons aussi les associations actives dans la solidarité le 17 février 2018 à Carpentras.

Et tous les deux ans, nous participons, en tant que partenaire, aux Rencontres Joseph Persat au lycée St Joseph. La prochaine a pour thème: « Travail et activité » et aura lieu le 20 octobre 2018.

Pour toutes ces dates, je vous promets le programme en exclusivité !

Difficile pour une petite équipe de retraités, on fait souvent avec des bouts de ficelle, mais au final, on y arrive !!

Et le Centre Magnanen, c’est quoi pour vous ?

Nous assurons ici une permanence le mercredi après-midi.

C’est un enrichissement permanent grâce aux associations qui travaillent ici. On se croise, on se rencontre à la pause déjeuner, on évoque des projets de collaboration. La proximité nous permet de croiser les plus jeunes, de créer une mixité dynamique, avec ceux qui ne sont pas toujours cathos, mais qui ont des vraies histoires à raconter dans la solidarité.

Nous recherchons toujours des personnes disponibles pour un coup de main ponctuel ou durable !  Si vous êtes intéressé(e), contactez Noëlle Bourgerie au 06.75.80.18.67 ou par mail : ccfd84@ccfd-terresolidaire.org.

Et pour en savoir plus sur le CCFD Terre Solidaire, un site :
www.ccfd-terresolidaire.org