Bruno Hypolite, coordinateur en animation au Secours Catholique

13 janvier 2018 Non Par Jean-Claude

Bruno Hypolite, coordinateur en animation au Secours Catholique (aujourd’hui) de Franche-Comté nous parle de son « passage » au Centre Magnanen

Depuis 2013, date de mon arrivée au Secours Catholique d’Avignon, j’ai eu l’occasion de fréquenter la maison comme utilisateur ponctuel, des salles de réunion notamment. J’y ai découvert une vie bien timide mais réelle, qui ne demandait qu’à se déployer sous l’impulsion d’un bureau rénové (et rénovateur).

L’utilisation permanente d’un bureau dans la maison m’a permis d’être non loin de l’Accueil de jour des personnes à la rue, dont j’avais la responsabilité, et d’être installé sur mon territoire d’animation, le Grand Avignon. 

Le Centre Magnanen ?
C’est un endroit agréable où travailler et se retrouver pour des temps de formation, des moments conviviaux, etc… Evidemment, il reste à installer un grand salon de jardin pour les tablées qui s’allongent, mais le plus gros est fait ; il reste maintenant à poursuivre notre mobilisation pour faire de ce lieu un espace où les pratiques seront partagées, où les propositions des uns feront le bonheur des autres, les besoins des suivants l’envie de s’engager des derniers…

Quelques nouveaux mouvements et membres installés, un bureau ouvert et pragmatique, plusieurs conférences sandwichs ont donné lieu à ce que le Centre Magnanen appelle de ses vœux, et c’est une bonne nouvelle.

L’importance, c’est bien le service, celui du frère, du plus pauvre ; et quelles que soient nos convictions au Centre Magnanen, on peut agir ! Bien évidemment, la dimension spirituelle est importante, et sans être intrusive dans la vie de chacun, elle est une proposition pour avancer et relire son engagement, être encore plus proche, par la Diaconie, de ceux qui sont finalement d’une très grande richesse pour nous.

Depuis le Centre Diocésain de Besançon où je suis maintenant installé (en quelques sorte le Centre Magnanen, la villa Béthanie et la Maison Dio Avignonnaise réunis en un même lieu), je remercie vivement toutes les personnes engagées au Centre Magnanen, de JP à Dominique (Président de l’ACOC), de Maggy à Françoise, de Jacqueline à Alice, et de tous les autres oiseaux installés ou de passage. Merci pour nos collaborations qui se poursuivent encore, merci pour celles à venir avec mon successeur et les bénévoles du Secours Catholique !

PS : J’espère pouvoir ressentir les ondes positives du Satellite jusqu’en Franche-Comté !!

Je vous adresse mes plus fraternelles salutations et amitiés,

Bruno